Du galo den lé vao – Limerot 6 - institu Chubri - Du galo pourr astourr

Du galo den lé vao – Limerot 6

Archiv minzz en lign le 21 d septenb 2018 

► Ecoutë l’bilhèt limerot 6

 Ecoutë toutt l’emission du 12-10-2011 su Radio Laser

►  S’en rtournë a la list dé bilhèt

 

Qu'est-ce que le gallo ? Du français ou du breton ? (0'10)

Ni l'un ni l'autre ! Qu'on se le dise : le gallo n'est pas un mauvais français ! Le gallo n'est pas non plus du breton ! Le breton et le gallo sont les deux langues régionales de la Bretagne, mais elles sont bien différentes. Le breton est la langue parlée traditionnellement dans la partie Ouest de la Bretagne, la Basse-Bretagne.  Alors que le gallo est parlé dans la partie Est de la Bretagne, la Haute-Bretagne. Le breton a des origines celtiques comme le gallois en Pays de Galles ou le gaélique irlandais ; et le gallo a lui des origines romanes comme l’italien ou le chti. Ne confondez plus !

 

La façon d’apropri lé bâriq (0'57)

Le galo, s’é in parlement vra vivant den l’Pay dé Vao de Vilenn. J ·rtrouvon noutt Matlao Ghiton, le sièn qhi rassèrr le caozë pourr l’institu Chubri. Anet, il é corr a baloçë wo Didier Jirot de Msa e Christiane Sorè d Ghipri ; la fa-çi, i caozz, parr conmensë, d la fezri d bouji, e pé aprêe d la façon d’apropri lé bâriq avant d s’en rsèrvi.

Lé môt a s souvni... Lé bouji

Dé lizètt > Des betteraves.

En coupë lé lizètt > On coupait les betterave.

En·n enlvë lé bout > On enlevait les extrémités.

En creûzë la lizètt > On creusait la betterave.

En mètë du sindou > On mettait du saindoux.

In·n mèch > Une mèche.

En mitan > Au milieu.

Fô du coton pourr qe sa tièn > Il faut du coton pour que ça tienne.

In jenrr de > Une sorte de.

J crë pâ > Je ne pense pas.

Sa fezë l’moul > Ça faisait le moule.

Pourr mètt le sindou dden > Pour mettre le saindoux à l’intérieur.

... Apropri lé bâriq

Enn bâriq > Une barrique.

Pourr lâ rendd potabl, falë fèrr brulë enn mech dëden… de goutt > Pour la rendre potable (utilisable), il fallait faire bruler une mèche à l’intérieur… (une mèche imbibée) d’eau de vie.

Sa të d la tripotin·n parr içi > C’était de la (?) par ici.

Sa të dé çendr de bouèz q'en mètë a boulhi > C’était des cendres de bois qu'on mettait à bouillir.

Den la chaodierr, e pé in·n bon·n foué > Dans le chaudron à lessive, et puis une bonne flambée.

É pi du léssi bin chaod pourr mètt dëden > Et puis la lessive (eau chargée de cendre de bois) bien chaude pour mettre dedans.

Pilë > Moudre (des pommes à cidre).

La boulhurr > Ce qui a bouilli (ici dans le chaudron à lessive).

Du soufr > Du souffre.

In pelhot > Un chiffon.