Du galo den lé vao – Limerot 7 - institu Chubri - Du galo pourr astourr

Du galo den lé vao – Limerot 7

Archiv minzz en lign le 21 d septenb 2018

 

► Ecoutë l’bilhèt limerot 7

► Ecoutë toutt l’emission du 19-10-2011 su Radio Laser

► S’en rtournë a la list dé bilhèt

 

Pourquoi parler gallo? A quoi ça sert ? (0'10)

Vous demandez-vous à quoi vous sert de parler français ? Non. Elle est votre langue de tous les jours. Pour le gallo, la plupart de nos anciens n'y pensent pas non plus. Ils le parlent, c'est leur langue maternelle, c'est tout. Parler gallo offre une autre façon de penser, une autre façon de voir les choses. Parler gallo, c'est garder et rendre vivant notre héritage culturel. C'est par le gallo que nous exprimons notre identité bretonne à notre manière, nous qui vivons en Haute-Bretagne !

 

Lé calitë d chanpignon (0'51)

Le galo, s’é in parlement vra vivant den l’Pay dé Vao de Vilenn. J ·rtrouvon noutt Matlao Ghiton, le sièn qhi rassèrr le caozë pourr l’institu Chubri. Anet, il é parti baloçë wo enn dam de Msa. Wo yèl, i caozz dé calitë d chanpignon, conm lé potiron ou bin lé piqhin.

Lé môt a s souvni

N’a d-z endret, pourr dirr lé chanpignon i dizz dé potiron > Dans certains endroits, pour dire les champignons, on dit « lé potiron ».

Lé potiron > Les coulemelles.

Lé çèp > Les cèpes.

J di rin la-dsu > Je ne dis rien là-dessus.

Le ptit rôzz > Le rosé des prés, l'agaric champêtre. 

Tu ramâss > Tu cueilles, tu ramasses.

I’avë in bianc > Il y avait un blanc.

Ma, j’en veû pouint dé sièn qi vèrdiss > Je ne veux vraiment pas de ceux qui verdissent.

Sa qhi’avë in·n aotr non le, lé çèp ? > Ça avait un autre nom, les cèpes ?

Lé piqhin > Les cèpes.

Den l’ten, bin sa të… > Autrefois, eh bien c’était…

I mété pâ grand d’engrès > Ils ne mettaient pas beaucoup d'engrais.

Vou lé manjié corr mèm pâ d trô > Vous ne les mangiez pas vraiment, en fait.

Si i pâssë qhèqin > Si quelqu'un passait.

Cantt i vayé dé goç en chaun > Quand ils voyaient des enfants dans les champs.

On s’amuzë bin ô balon avèq dé ptit çèp > On s'amusait bien au ballon avec des petits cèpes.