Martin Bertrand codaq dé-z enqhétt ché dé caozz-galo  - institu Chubri - Du galo pourr astourr

Martin Bertrand codaq dé-z enqhétt ché dé caozz-galo 

Artiq bani l' 29 d'avri 2021 — Jessica Haumont

In codacou s’ée muçé den m-n azorr can q j’é été férr d-z enqhètt den lé Cott d’Ahaot ! Il a non Martin Bertrand. Duràunt deû jou de ten, i m’a sieuvu pourr con·nètt mon ouvraj. Il a codaqé nott virée, lé fotô son veyàuntt den sa courr wèb a li.

Qhi q s’ée ?

Martin Bertrand é codacou. I fè dé raportaj in ptit partout den l’mondd ! Il a chminé en Azi é il a vizité Hong Kong, le Viètnam, le Canboj, le La·oss… Il a corr été a Qhuba. I fè tout conm dé raportaj en·n Urop (Bèljiq, ·Olandd) é pi, en Franç ! Pour dètt pu p·rçiz, i nn a fè prou en B·rtingn.

Deûz-z enqhètt a Piémë (22)

J nou sonm entr trouvé a Piémë, ché Louise Boussard pourr conmençé nott virée ! Louise é-t enn couèf q’ap·rch lé 80 àun. Al a grandi den l’Mené é pi a s’é ·olandé a Pariz can q s’é q’al avé 20 àun. A s'é rtirée a Pllémë. Duràun nott enqhètt, j’avon caozé surtout d la fezri d pin é d la Sgondd Ghèrr mondial. J nou-z afin·nisson tout l’tàun avèq lé-z ançièn, si on nn a aprinz ! Conm de just aprée ënn enqhètt, j’avon prinz in ju avèq qheq gatéw !

La véprée, j’étion den l’bourr de Piémë ché Michel Codbreuil é sa couèf Christine. Il avè li prinz part é-z enqhètt pourr férr le dicç su la galètt. Je sonm pouint rèsté siété pourr férr l’enqhètt, j’avon pâssé câzimàunt la véprée den son courti. J’avon pu gouti qheq frézz... é wèi ·ardi d môt su l'sujit-la !

Ënn enqhètt a Plédélia (22)

Le jou d’aprée, j nou sonm entr trouvé a Plédélia, ché Odette Beaurepaire. Odette avè prinz part, avèq sa seû, é-z enqhètt su lé non d vilaj de Plédélia. A nou-z a montré sa cav é son courti avàunt d’alé a la Ferme d’Antan. J’avon-z u ënn vizitt conmentée en galo parr yèl. Sa té vra intérèssàunt. Je nn é aprinz bèl é bin su lé bétt, la buée, l’çitt é l’p·rsouér, l’ôté… Du lècçiq den l’galo d Plédélia tout pllin l-z oralh ! Mèrçi Odette !

J nen p·rfitt pourr ·rmèrcié lé ghimentouz qhi nou-z ouv·r lé portt de lou mézon pourr q’on peû nn aprendd su lou caozé, pourr pâ q'i s pèrd...

 

La mouésson dé fotô dé deû jou s trouv içi.

Martin Bertrand photographie des enquêtes auprès de gallophones

Article publié le 29 avril 2021 —  Jessica Haumont

Un photographe s’est glissé dans mon sac à dos quand je suis allée faire des enquêtes dans les Côtes d’Armor ! Il s’appelle Martin Bertrand. Pendant deux jours, il m’a suivi afin d’en savoir plus sur mon travail. Il a photographié notre tournée, les photos sont visibles sur son site internet.

Qui est-ce ?

Martin Bertrand est photographe. Il réalise des reportages un peu partout dans le monde. Il s’est déplacé en Asie et a visité Hong-Kong, le Viêtnam, le Cambodge, le Laos… Il est également allé à Cuba. Il fait tout de même des reportages en Europe (Belgique, Pays-Bas) et en France !

Deux enquêtes à Plémet (22)

Nous nous sommes donnés rendez-vous à Plémet, chez Louise Boussard pour commencer. Louise est une dame approchant les 80 ans. Elle a grandi dans le Mené et est partie à Paris quand elle avait 20 ans. Elle est revenue passé sa retraite à Plémet. Pendant notre entretien, nous avons abordé la fabrication du pain ainsi que la Seconde Guerre mondiale principalement. Nous apprenons sans cesse avec les anciens. Notre enquête s’est terminée naturellement par un café et quelques gâteaux.

L’après-midi, nous étions dans le bourg de Plémet chez Michel Codbreuil et son épouse Christine. Il avait participé aux enquêtes sur la galette ayant permis la réalisation d’un disque. Nous ne sommes pas restés assis pour faire l’entretien puisque nous l’avons passé dans son jardin, presque toute l’après-midi. Nous avons pu goûter quelques fraises.

Une enquête à Plédéliac (22)

Le jour suivant, nous nous sommes donné rendez-vous à Plédéliac, chez Odette Beaurepaire. Odette avait participé avec sa sœur aux enquêtes sur les noms de lieudits de Plédéliac. Elle nous a fait voir sa cave et son jardin avant d’aller à la Ferme d’Antan. Nous avons bénéficié d’une visite commentée en gallo par Odette, c’était très intéressant. Nous en avons appris beaucoup sur les animaux, la lessive, le cidre et pressoir, la maison… Du vocabulaire dans le gallo de Plédéliac plein les oreilles ! Merci Odette !

J’en profite pour remercier les informateurs qui nous ouvrent les portes de leur maison pour pouvoir en apprendre sur leur parler.

Les photos des deux jours sont disponibles ici.

 

© Martin Bertrand

 

© Martin Bertrand