Du galo den lé vao – Limerot 15 - institu Chubri - Du galo pourr astourr

Du galo den lé vao – Limerot 15

Archiv minzz en lign le 5 de mae 2020

 

► Ecoutë l’bilhèt limerot 15

► Ecoutë toutt l’emission du 18-01-2012 su Radio Laser

► S’en rtournë a la list dé bilhèt

 

Comment les hauts-bretons sont-ils passés du gallo au français ? (0'09)

Dans de nombreuses régions, et c’est le cas en Haute-Bretagne, on peut encore observer la coexistence de la génération des arrières grands-parents monolingues (ou presque), celle des grands-parents bilingues, dont la langue maternelle est le gallo mais qui privilégient souvent le français hors de la famille et du voisinage, la génération des parents bilingues passifs (ils parlent peu le gallo mais le comprennent) et enfin celles des enfants monolingues francophones. On voit ainsi que ce processus peut conduire à la disparition complète du gallo dans un avenir assez proche. Sauf si la population gallèse décide d’inverser ce cours des choses.

 

Egâlhë la galètt e lâ rtournë (1'03)

Le galo, s’é in parlement qhi'é vra vivant den l’Pay dé Vao d'Vilenn. Matlao Ghiton nou-z enmenn corr sé lé deûz dam qhi dmeurr ô Sèl. Anet, il é caozanç d'egâlhë la galètt e d lâ rtournë.

Lé môt a s souvni

L’·rouabl > Le racloir à galette.

Cantt è s mèt[tait], [avec] l’·rouabl, conm sa, q’è s mèt[ait] a pel[er] > Quand elle se mettait, avec le racloir, ainsi, qu’elle se mettait à peler (faire des trous, des ratés).

È të trô chaodd > Elle était trop chaude.

S machinë > S’agglutiner.

S frizë > Faire des plis.

Sa n'a pâ tout l'ten bin march[é] > Cela n'a pas toujours bien fonctionné.

É pi ma, sa m rendë ègr, in, pu mal d'umerr > Et moi, cela me rendait désagréable, hein, de mauvaise humeur.

Bin qhett > Bien cuite.

On lâ tournn. On lâ rtournn > On la retourne.

La tournett. La tournètt > La spatule.

S'etë en fèrâlh e en fontt, dam > C'était en ferraille et en fonte, hein.

Pi je ll [ai] corr > Et je l'ai encore.