Du galo den lé vao – Limerot 22 - institu Chubri - Du galo pourr astourr

Du galo den lé vao – Limerot 22

Archiv minzz en lign le 24 de julhèt 2020

 

► Ecoutë l’bilhèt limerot 22

► Ecoutë toutt l’emission (clliqë su Magazine... 23.mp3)

► S’en rtournë a la list dé bilhèt

 

Le gallo est-il reconnu officiellement ? (0'10)

L’inscription du gallo comme option orale au baccalauréat à la rentrée 1983 a été un des premiers gestes concrets de reconnaissance par l’État du gallo comme langue à part entière. Le gallo fait aujourd’hui partie de la liste des langues de France. Il est donc concerné par l’article 75-1 de la Constitution française qui stipule depuis 2008 que les langues régionales font partie du patrimoine de la France. 

Par ailleurs, en 2004, la Région Bretagne a adopté à l'unanimité un plan de politique linguistique où elle affirme "reconnaître officiellement, aux côtés de la langue française, l'existence du breton et du gallo comme langues de la Bretagne".

 

L’moulard pourr moudd lé poum (1'07)

Le galo, s’é in parlement qhi'é vra vivant den l’Pay dé Vao d'Vilenn. Matlao Ghiton nou-z enmenn corr anet sé lé deûz dam qhi dmeurr ô Sèl. La fa-çi, il é caozanç du moulard pourr moudd lé poum.

Lé môt a s souvni

Den l'ten, q’i fez[aient] sa a brac… > Autrefois, alors qu’ils faisaient ça manuellement…

Deûz touâz vach > Deux ou trois vaches.

Falë tourn[er] l’moulard > Il fallait tourner le moulin à pommes.

Soupë (n.m.) > Dîner, souper.

In chfa > Un cheval.

On mètë lé chfao, (…) i tourn[aient] pourr moudd sa > Les chevaux, (…) ils tournaient pour moudre ça.

Prendd ô just > S’emboiter parfaitement.