Du galo den lé vao – Limerot 27 - institu Chubri - Du galo pourr astourr

Du galo den lé vao – Limerot 27

Archiv de 2011-2012 minzz en lign le 26 de fev·riër 2021

 

► Ecoutë l’bilhèt limerot 27

 Ecoutë toutt l’emission su Radio Laser (Magazine... 27.mp3)

► S’en rtournë a la list dé bilhèt

 

Comment se fait-il que la richesse du bilinguisme ne soit pas mieux reconnue ? (0'12)

La confusion entre français et gallo a plusieurs origines… Comme partout, à partir du 19ème siècle, il y a eu en même temps l’imposition du français et l’interdiction de parler « patois ». Mais en plus, comme en Normandie ou en Picardie, l’école a inculqué l’idée que le « patois » serait soi-disant du « français déformé ». Mais tout cela a entrainé de l’échec scolaire, les élèves intégrant alors une image négative d'eux-mêmes, de leur famille et de leur milieu. Cet échec scolaire a déclenché des initiatives d’enseignants. Par des projets pédagogiques, ils ont cherché à mettre en valeur la langue familiale des élèves. En les aidant à faire la différence entre le gallo et le français, l’apprentissage du français a été amélioré. De nos jours, la notion de bilinguisme véhicule une connotation plus positive. Savoir parler plusieurs langues est une chance.

 

L’corr umin (1'20)

Le galo, s’é in parlement qhi'é vra vivaunt den l’Pay dé Vao d'Vilënn. Wo Matlao Ghiton, nou vla corr sé l’mondd de Nô Biaunch. Anët, il é caozaunç du corr umin.

Lé môt a s souvni

Pië > pied

L'orta > L'orteil

J'ë la pédiqhurr q'é vnu me… gratë l-z ortaï > Il y a la pédicure qui est venue me gratter les orteils.

In da > Un doigt.

Dé daï > Des doigts.

J'[ai] ma a in da > J'ai mal à un doigt.

(…) ma é daï > (…) mal aux doigts.

(…) frë é daï > (…) froid aux doigts.

(…) lé min g·rouée > (…) les mains gelées.

Lé qhètt > Les jambes.

La belh > Le ventre.

La pâlhaç > Le ventre, la panse.

Il é belhu > Il est ventru.

I [s'en allaient] d la qhèss > Ils mourraient d'une infection pulmonaire.

La qhèss > La cage thoracique.