Du galo den lé vao – Limerot 8 - institu Chubri - Du galo pourr astourr

Du galo den lé vao – Limerot 8

Archiv minzz en lign 21 d septenb 2018

 

► Ecoutë l’bilhèt limerot 8

 Ecoutë toutt l’emission du 26-10-2011 su Radio Laser

► S’en rtournë a la list dé bilhèt

 

Quelles sont les origines du gallo ? (0'10)

Notre langue gallèse est l’héritage de l’Armorique gallo-romaine. Elle était déjà  parlée au 4ème siècle  dans toute  l’actuelle Haute-Bretagne et  même au-delà dans la Basse-Bretagne actuelle. A partir du 4ème-5ème siècle, des « bretons » venus de l’actuelle Grande-Bretagne ont immigré dans une large partie ouest de l’Armorique. Avec eux, leur langue, le  breton, le « brezhoneg », s’est installée peu à peu. La répartition actuelle du breton et du gallo s’est progressivement établie entre le 9ème et 13ème siècle. Ajoutons à cela que le gallo a reçu des influences du breton, du normand, du poitevin et, bien sûr, du français, langue de la noblesse, devenu langue officielle de la République dont l’emploi s’est généralisé seulement depuis les années 50.

 

La fezri du sindou e du çitrègr (1'07)

Le galo, s’é in parlement vra vivant den l’Pay dé Vao de Vilenn. J ·rtrouvon noutt Matlao Ghiton, le sièn qhi rassèrr le caozë pourr l’institu Chubri. Anet, il é corr parti baloçë wo la dam de Msa. Wo yèl, i caozz du sindou e pé du çitrègr q’en fezë daotfa.

Lé môt a s souvni

Sa qhi’avë bin in non en patouâz > Cela avait bien un nom en patois.

Du sindou > Du saindoux.

I nen tué bin deûz fa parr aun > Ils en tuaient au moins deux fois par an.

Le pin d gréss q'i fezé dden > Le pain de graisse qu'ils faisaient dedans.

I mèté sa a fèrr du sindou > Ils en faisaient du saindoux.

In ptit bolon > Un tout petit bol.

Sa gréssë > Ça graissait.

Pourr qherr lé chou, dé fa > Pour cuire les choux, parfois.

Le sindou, i sèrvë... Cantt tu métè pouint d lard avèq lé chou > Le saindoux, on l'utilisait... Quand on ne mettait pas de lard avec les choux.

É corr asterr, in > Et encore actuellement, hein.

A la fiñ d sézon > En fin de saison.

Du çitrègr > Du vinaigre de cidre.

On l'batizz com on veû > On le désigne comme on veut.

I rbevè > Ils buvaient à nouveau.

L’èstoma të fèrâlhë > L’estomac était blindé.